A la Lizières de ce qu’on se dit

Il y a ce qui est

Rien d’essentiel n’est central

Si vous avez un questionnement

C’est davantage par ses périphéries que vont s’articuler les hypothèses les plus porteuses

Question posée par Romdhani

à tous les artistes

le dimanche 14 juillet 2019

Est ce que vos expositions sont réellement accompagnées d une vrai critique constructive ?

La réponse de tous les artistes

Question11 - La caravane du doute
Judith Egger, Criticism comes in many different flavours. It is an art in itself to distill the constructive part out of it
Si la critique est facile, la critique de la critique l’est encore plus. Ne nous vautrons pas d’office dans la facilité.  Notons quand même : peu de presse aventureuse et prescriptive, peu de passeurs ou de guides…  Il y a surtout la critiques des pairs, souvent bienveillante, parfois productive… Mais l’auto-critique reste la voie la plus impitoyable, la plus sûre vers la déprime et, si possible, la reconstruction. Bonne chance à toutes et tous.  (Pablo Cueco)

Si on part du principe que ce qui s’expose avant tout dans une exposition c’est le visiteur.

Par définition le visiteur est actif, contrairement à celui qui regarde un écran, donc critique.
Reste à savoir si les travaux vont déclencher une action ou une passivité (ce qui est aussi une action).
Dans les deux cas il y a construction critique.
Tout dépend si vous considérez le cri comme une tiques ou comme un tic.
Dans mon cas oui je cri en silence et mon crayon crisse car il a tendance à aller plus vite que ma pensée donc de mon sens crique qui lui vient à rebours et me plonge dans des abysses pas inintéressantes mais souvent inopérantes.
J’attends vos critiques pour voir si j’ai répondu à votre question. (Ramuntcho Matta)